La communauté russe d’Israël ? : un Etat dans l’Etat?

Redoutés, admirés, méprisés… Les adjectifs ne manquent pas pour décrire cette population si particulière dans le melting-pot israélien. Arrivés pour la plupart après la chute de l’Union soviétique, ils sont près de 800 000 Russes à s’être installés dans l’Etat hébreu, lors de vagues d’immigration de masse, à la fin du XXe siècle. Israël pouvait donc enfin se réjouir du retour des refuzniks, terme couramment employé à l’époque pour désigner les Juifs s’étant vu interdire le droit à l’aliya par le régime communiste. Cependant, alors qu’ils n’étaient pas les premiers à s’être tournés vers le sionisme comme solution pour fuir un régime précaire et totalitaire (les Juifs d’Europe de l’Est et des pays arabes étant dans la même situation lors de la création de l’Etat juif), leur loyauté fut souvent remise en cause par les Sabras, méfiants à l’encontre de ce bouleversement démographique. Mais pourquoi?

Via The Jerusalem Post