Basilique de la Nativité : une restauration pour retrouver l’unité chrétienne

Quand le pape François se rendra en pèlerinage en mai à Bethléem, il apercevra le toit de la basilique de la Nativité couvert d’échafaudages, symbole de la volonté de restaurer l’unité entre les Églises qui se la partagent. Bâti au IVe siècle par l’empereur romain Constantin et réaménagé par Justinien au VIe siècle, le monument est en pleine rénovation depuis la mi-septembre. Sa restauration complète est évaluée à 15 millions d’euros.

Après un accord historique entre l’Autorité palestinienne, d’un côté, et les trois Églises (orthodoxe, catholique et arménienne) qui administrent, dans une cohabitation parfois difficile, la basilique érigée à l’endroit où, selon la tradition, est né le Christ, il a été décidé de réparer en priorité le toit. La charpente pourrissante – une structure de 20 tonnes – n’avait pas été entretenue depuis 200 ans

Via Le Point

Source Agence France Presse

Publicités