Crémisan : “La réponse de la Cour est un bon signe”

Veuillez trouver ci-joint le communiqué de la Société Saint Yves après la décision de la Cour Suprême d’Israël de reporter encore la validation de la construction du Mur de séparation dans la vallée de Crémisan. La Cour demande à l’Etat israélien de développer son argumentaire. C’est une nouvelle optimiste pour les familles menacées de Beit Jala, et la certitude qu’elles ne seront pas délogées dans les six prochains mois.

Via le Patriarcat Latin de Jérusalem

Via Radio Vatican